Attention, vue à couper le souffle sur les glaciers !

 

Publié en juillet 2023

 

Les touristes des années 1900 souhaitant séjourner à La Grave (Hautes-Alpes) entourés d'impressionnants glaciers et sommets, auront sans doute été orientés vers le plus ancien et confortable hébergement de la ville : l'Hôtel de la Meije ou Hôtel Juge, d'après le nom des propriétaires.

Cet établissement est une institution. En 1889, V. Brunet dans son Voyage circulaire de Grenoble à Briançon, le décrit comme « une vaste maison bien tenue où l'on trouve le confort des hôtelleries d'une petite ville » 1. Il précise qu'un piano est à la disposition des amateurs de musique dans le salon ! Vingt-cinq ans plus tard, Hippolyte Müller nous en donne une description plus poussée. L'hôtel a profité de l'essor de l'alpinisme :

 

FRAD005 39NUM 00333 0001L'Hôtel de la Meije-Juge. Carte postale vers 1920. ADHA

 

 Le pays possède depuis longtemps des hôtels importants ; l'un d'eux, l'Hôtel Juge, le plus considérable et le plus ancien (fondé en 1857), offre à ses hôtes une terrasse magnifique d'où l'œil peut suivre, à l'aide d'une longue vue, certaines caravanes d'ascensionnistes lorsqu'elles abordent les sommets placés en face du village. L'été, les services automobiles et les voitures particulières amènent un flot de touristes toujours croissant. Parfois les deux hôtels, malgré leurs respectables dimensions, sont littéralement bondés de voyageurs. 2

 L'hôtel offre toutes les commodités pour les excursions de montagne, alors très en vogue : les renseignements sont à prendre auprès du propriétaire afin d'obtenir voitures, montures, guides ou porteurs, selon les besoins. C'est toute une industrie touristique en développement qui se devine dans les publicités. 


FRAD005 8 00248 0016Publicité pour l'Hôtel de la Meije. Extrait de Guide illustré du Briançonnais, 1906. ADHA

 

L'hôtel, cela fait partie de son attrait, offre un panorama « qui ne manque pas d'une certaine grandeur sauvage » 3 , donnant sur la montagne de la Meije dont il tire son nom. La vue est à ce point saisissante qu'elle donne lieu, dans les guides et sur les affiches et cartes postales de l'époque, à une sorte de série illustrée. En effet, pendant plusieurs décennies, la même vue des glaciers prise depuis la rue devant l'hôtel Juge est utilisée pour représenter La Grave, insistant sur son caractère incontournable d'étape d'ascensions. En voici quelques exemples, de 1887 aux années 1920.

 

La Grave guideExtrait de Guide dans les Alpes françaises, par un habitant des Alpes, 1887. ADHA PLM Meije AlesiExtrait de l'affiche PLM Dauphiné. Briançonnais, par Hugo d'Alési, 1896. BnF

 

FRAD005 8 PIECE 03509 0004 1Extrait de Quelques notes sur La Grave et son canton, par Hippolyte Müller, 1913. ADHA

 

hotel juge 6 Fi 103L'Oisans. La Grave, l'hôtel Juge et la Meije, carte postale. ADHA

 FRAD005 6FI 00328Le Grand Hôtel de la Meije, carte postale. ADHA

 

Finissons par le souvenir d'un client : Jean-Ferdinand Coste (1861-1932), administrateur des mines de Blanzy (Saône-et-Loire) en même temps que photographe amateur, effectue un séjour dans les Alpes à l'été 1912. En visite à La Grave, il loge à l'Hôtel Juge, dans « la chambre n°16 », précise-t-il sur un cliché des montagnes pris depuis sa chambre. Le séjour lui a certainement plu et l'hôtel a dû donner entière satisfaction, puisqu'il y revient l'année suivante - ce qui lui donne l'occasion de prendre un autre cliché !

 

photo Meije11 juillet 1912. BnF

  

vue La Grave hotel Juge 191318 juin 1913. BnF

 

Vous aussi, glissez-vous dans la peau d'un touriste des années 1900 en quête d'un hôtel à La Grave, et laissez-vous séduire par les promesses de l'affiche ci-dessous, faisant la promotion de l'Hôtel Juge. Elle vous fournira les détails des promenades à votre disposition depuis l'hôtel. Les distances varient de 5 minutes à 4 heures de marche : laquelle allez-vous choisir ? Soyez avertis que si les promenades sont à la portée de tous, les excursions sont en revanche réservées aux plus chevronnés. Faites un choix avisé, et surtout n'oubliez pas le guide. Profiterez-vous également de la cure de lait proposée par l'hôtel ? Les prix de la pension sont garantis très raisonnables.

Alors n'hésitez plus, et cliquez sur l'affiche pour réserver votre chambre. Vous pouvez demander la n°16, elle sera certainement libre pour vous !

 

glaciers la graveGlaciers de La Grave, affiche, fin du 19e siècle. ADHA

 

La Grave ascension carre

les liens

 

  • D'autres cartes postales des hôtels de La Grave sont disponibles sur le site des Archives départementales des Hautes-Alpes. Vous y retrouverez l'Hôtel Juge, son concurrent l'Hôtel des Alpes qui possède lui aussi une magnifique terrasse avec vue sur les montagnes, et le Nouvel Hôtel Castillan. 
  • L'affiche Glaciers de La Grave fait partie de l'article Affiches de Culturicimes Patrimoine, sélection Publicité. Retrouvez-y d'autres affiches publicitaires des Hautes-Alpes.

 

La Grave ascension carre

les références et les mentions 

 

 

ADHA : source archives.hautes-alpes.fr / Archives départementales des Hautes-Alpes

BnF : source gallica.bnf.fr / BnF